mardi 2 septembre 2014

mardi 24 juin 2014

mardi 10 juin 2014

lundi 2 juin 2014

A Marseille sur le toît de la cité radieuse du Corbusier

Le projet de construction de La Cité Radieuse est l’aboutissement d’un programme de recherche sur le logement, et la question urbaine, mené par Le Corbusier durant près d’un quart de siècle. Le but était d’apporter une réponse nouvelle au problème de logement collectif, dans sa double dimension urbaine et architecturale en un moment où la France est en train d’accumuler un déficit considérable dans ce domaine.

"Dans cette bataille technique, le véritable enjeu était de ne pas perdre de vue les deux objectifs initiaux :
Le premier : fournir dans le silence, la solitude et face au soleil, à l’espace, à la verdure, un logis qui soit le réceptacle parfait d’une famille.
Le second : dresser face à la nature du Bon Dieu, sous le ciel et face au soleil, une oeuvre architecturale magistrale, faite de rigueur, de grandeur, de noblesse, de sourire et d’élégance."
Dans cette optique, l’Unité d’habitation qualifiée également par Le Corbusier de grandeur conforme correspond à une unité sociable comptant 1600 habitants, comprenant 337 logements de 23 types différents et une série d’équipement comme : école maternelle, hôtel, commerce, bureaux, gymnase… L’Unité d’Habitation c'est aussi  137 m de long, 24 m de large et 56 m de hauteur, édifié sur 18 niveaux et couronné par un toit-terrasse aménagé. 







mercredi 28 mai 2014

mardi 6 mai 2014

Vivian Meir





Son secret est d'avoir réalisé au cours de sa vie près de 120 000 photos de rue, sans les avoir vues elle-même pour une bonne partie puisqu'elle n'a pas toujours eu la possibilité ni les moyens financiers de développer ou de faire développer ses négatifs. Elle n'a pas montré ses tirages, n'a pas parlé de son travail et a fortiori elle n'a jamais tenté de tirer profit de ses clichés.
Au printemps 2010, Jeffrey Goldstein, un collectionneur d'art de Chicago, racheta 19 000 négatifs, 1 000 tirages et 30 films à un enchérisseur qui avait participé à la vente aux enchères de 2007. Au total, le nombre des négatifs contenus dans les cartons de Vivian Maier s'élève ainsi à environ 120 000 négatifs.

Elle s'achète un excellent appareil de photo, un Rolleiflex de professionnel. Elle rentre au service d'une famille comme nounou . Elle restera dans cette famille pendant la majeure partie de son séjour à New-York avant de s'établir définitivement en 1956 à Chicago où elle poursuivra son activité de gouvernante pour enfants. 
Quel drôle de destin!